Devis gratuit : 07.81.18.94.60

Comment aménager son jardin ? 1/3

Tout savoir pour bien aménager son jardin 1/3


Que l’on désire aménager un nouveau jardin ou transformer un jardin existant, la première chose est de savoir si vous allez, oui ou non, faire appel à un paysagiste. Après tout, c’est vous qui allez vivre dans cet espace quand tous les travaux seront finis ! Quand on trouve du temps pour soi, aménager son jardin est un vrai plaisir. Quand ce n’est pas le cas, un paysagiste peut être le bienvenu.

Un style particulier de jardin, comme un jardin à faible entretien, sera une priorité pour celui qui dispose de peu de temps pour jardiner ou aménager son jardin à moindre coût. Il est donc indispensable de savoir ce que l’on souhaite, si l’on est motivés pour entretenir son jardin et, si oui, le temps que l’on est prêt à consacrer pour bien aménager son jardin.

Définir ses besoins pour aménager son jardin

Dans un premier temps, dressez une liste de tout ce que vous souhaiteriez avoir dans votre jardin. Mettez sur papier toutes vos idées d’aménagement extérieur. La liste devrait être plus longue que le jardin lui-même mais ne vous en faites pas, vous la réduirez peu à peu pour ne garder que l’essentiel. Prenez pour exemple :
une remise à outils ;
un patio ou une terrasse en bois ;
une allée ;
une aire de jeux ou un bac à sable pour les enfants ;
un potager.

Utilisez les magazines de jardinage et photos illustrant le mieux vos idées d’aménagement extérieur. Découpez et rassemblez tout ce qui vous semble utile pour bien aménager son jardin. Regardez les émissions de télévision spécialisées qui vous donneront conseils et astuces pour savoir comment aménager son jardin. Certaines vous promettront la lune, affirmant qu’il est possible de transformer un jardin en 3 jours, preuves à l’appui. Bien sûr, il est inutile d’attendre de tels miracles en matière d’aménagement extérieur !

Faire l’inventaire pour aménager son jardin

Lorsque vous aurez planifié l’aménagement du jardin, résistez à la tentation de tout arracher, de déblayer le terrain et de tout reprendre à zéro. Cela représentera inévitablement, sauf nécessité absolue, un véritable gâchis en termes de ressources, de plantes, de temps et d’argent.
Le plus sage est d’attendre quelques mois de voir comment son jardin évolue pour identifier les massifs et plantes que vous souhaitez conserver. Idem pour le matériel de jardin : pensez-y à deux fois avant d’amener tout votre équipement à la déchetterie. Pour aménager son jardin, le recyclage est parfois une très bonne option. Par exemple, d’anciennes dalles de patio pourront être réutilisées comme fondation pour votre future terrasse en bois. De même, les briques et les pavés provenant d’anciennes structures seront employés pour réaliser le soubassement des allées. Enfin, le bois de rebut sera utilisé comme coffrage pour le béton. Les petits morceaux, quant à eux, deviendront des piquets de marquage très pratiques. Chaque élément peut vous donner une nouvelle idée d’aménagement de jardin.

Aménagement extérieur : par où commencer ?

Une fois votre liste d’idées d’aménagement de jardin dressée, étudiez la disposition des éléments. Prenez un grand bloc de papier quadrillé, un crayon et dressez un plan basique avec suffisamment de précisions sous peine de voir les choses aller de travers dès le début des travaux. Prenez les mesures en comptant vos pas ou à l’aide d’un mètre enrouleur en commençant depuis un point fixe (mur de maison). Notez soigneusement les mesures de toutes les choses susceptibles de rester en place. Dessinez les limites du jardin, l’emplacement de votre maison et enfin les éléments fixes comme votre carport bois. Ceci vous donnera une idée plus claire de l’espace restant pour aménager votre extérieur. Indiquez également les points cardinaux sur votre plan d’aménagement de jardin, de façon à éviter de plonger le patio dans l’ombre en plantant un arbre, ou d’installer des plantes d’ombre en plein soleil. Sur une feuille à part, découpez à l’échelle des formes représentées les éléments souhaités. Placez-les sur votre plan de jardin jusqu’à déterminer l’arrangement idéal pour votre aménagement extérieur. Une fois que vous avez trouvé l’aménagement parfait pour votre jardin, dessinez chaque élément et ajoutez-y les allées. Reportez votre dessin au propre et ajoutez-y des couleurs pour distinguer chaque élément de votre jardin. Si l’exercice ne vous a pas donné satisfaction ou si le résultat n’y est pas, vous pourrez toujours montrer votre ébauche à un paysagiste à Bordeaux ou un paysagiste près de chez vous qui reformulera vos souhaits et vous conseillera sur l’aménagement de votre jardin.

Bien respecter les proportions de votre jardin

L’ennui fréquemment rencontré dans l’aménagement de son jardin, c’est la taille de ce dernier, d’autant plus quand il agrémente une maison récente. Votre jardin extérieur ne vous semblera jamais assez grand. Un conseil : faites le meilleur usage de l’existant et ne chargez surtout pas l’espace. Les distances entre chaque massif ou plantation doivent être respectées pour ne pas risquer des les voir dépérir dans quelques années.
Prenez garde aux perspectives que procurent vos zones de plantation afin que l’espace de votre jardin ne soit pas étouffé par des idées d’aménagement extérieur en trop. Les zones découvertes, comme les allées, restent indispensables et doivent constituer la liaison entre les différentes parties de votre jardin. Elles donneront une allure plus fluide à l’agencement général. Pensez pratique et ne perdez pas de vue l’aspect fonctionnel des éléments en vue. Une corde à linge sera plus adaptée si l’on peut y accéder depuis une allée pour ne pas se mouiller les pieds par exemple. Idéalement, il faut penser à aménager son jardin en dissimulant certaines parties afin de ne pas découvrir l’ensemble d’un seul regard. Si votre jardin, est doté d’une surface réduite, jouer avec la hauteur de ses plantations est une bonne idée d’aménagement extérieur. En ce sens, évitez de placer systématiquement les plantes les plus basses devant, et les plus hautes au fond de votre jardin.

Idée d’aménagement de jardin : tromper le regard !

Bien aménager son jardin est une véritable épreuve artistique ! Bien que vous opériez sur un espace limité, il reste possible d’ajouter toutes sortes d’effets de perspective et de manier l’art du trompe-l’oeil. Une idée d’aménagement extérieur simple : pavez vos allées dans le sens de la largeur pour leur donner un air plus large.

Le sol : élément fondateur de votre jardin

La terre est un support de base pour la construction des fondations ou la réalisation des allées et des dallages de béton, ainsi que le matériau brut indispensable à la croissance des plantes – de l’or pour le jardinier.
La terre conditionnera ce que vous pourrez – ou ne pourrez pas – faire pousser. Certaines plantes affectionnent un type de sol très particulier. Même si un grand nombre d’entre elles s’accommode de conditions ingrates, elles ne s’épanouiront jamais autant qu’elles le devraient. Par contre, quand on a la chance d’avoir une bonne terre, la végétation croît presque toute seule !

Plusieurs facteurs viendront influencer vos choix.

Le pH

Concernant le choix des espèces végétales, l’un des principaux facteurs limitatifs est le pH du sol. L’indice d’activité de l’ion hydrogène a une incidence sur l’assimilation par les plantes des sels minéraux contenus dans le sol. Il court sur une échelle allant de 0 à 14. Si le pH est inférieur à 7, le sol est acide ; supérieur à 7, il est alcalin ; égal à 7, il est neutre. En connaissant le pH de la terre, vous aurez sélectionner les meilleures plantes. Le test est très simple à faire ; il suffit de se procurer un kit de mesure du pH, disponible dans la plupart des jardineries.

Le drainage

La qualité du drainage du sol influe sur la croissance des plantes. Pour savoir comment un sol se comporte à cet égard, creusez un trou de 60 cm de profondeur, puis observez la teinte de la terre sur la bêche, surtout au niveau inférieur.
Un sol malodorant de couleur gris bleuâtre souffre d’un manque d’aération, signe indéniable de mauvais drainage. La croissance des racines s’en trouvera gênée : les plantes développeront un système radiculaire superficiel ; elles souffriront de la sécheresse pendant l’été peu arrosé, lorsque la couche supérieure du sol dessèche rapidement.

L’amendement

Plus un sol est de bonne qualité, mieux les plantes se développent. L’ajout de fumier ou de compost à la terre de jardin améliore toujours un sol. C’est l’idéal pour un amendement à long terme. En se décomposant, les matériaux favorisent la formation d’humus dans la terre, qui, ensuite, retiendra mieux les apports de nutriments tels les engrais.

Le déblaiement et le tri

Vous voici parvenu à l’étape du déblaiement. Dans ce type d’intervention, le gâchis est inévitable. Limitez les dégâts, vous vous faciliterez grandement les choses.
Quand vous commencerez à éclaircir le terrain, pensez à faire preuve d’un minimum de méthode. Regroupez les matériaux déblayés en plusieurs zones : le tri entre le « recyclable » et le « non recyclable » n’en sera que plus facile, et vous ne travaillerez pas au milieu des déchets. Veillez à prévoir les contenants adéquats, que vous irez vider à la déchetterie.
La tâche est ingrate. Pour vous donner du cœur à l’ouvrage, rêvez à votre future pelouse, à ce magnifique patio que vous allez bâtir, et à vous, assis sur une chaise, admirant le travail accompli sous le doux soleil d’une fin d’après-midi.